mardi 22 novembre 2016

Deux remords de Claude Monet


4ème de couv' :

«Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il y mit une ultime condition : l’achat un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, pour qu'il soit exposé au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucun motif. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes
au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout.»



Mon avis :

Un livre qui retrace la vie de Claude Monet par le prisme de Frederic Bazille et de Camille, sa première femme et l'amour de sa vie.

Cest un roman destiné aux amateurs de peinture ou de l'art en général. 
Le lecteur y trouve beaucoup de descriptions sur les techniques artistiques utilisées par Claude Monet. On découvre le secret de certaines peintures. 
Au fil de l'histoire, nous le suivons dans sa vie quotidienne ; le lecteur côtoie aussi Manet, Renoir, Sisley.

On découvre toute l'importance de l'oeuvre "Femmes au jardin" pour Claude Monet. 

Bref un bon roman autour de l'art.

Bonne lecture !!!




dimanche 30 octobre 2016

L'embarras du duc -les infortunes conjugales 2-

4ème de couv' :

Angleterre, 1814

Drake, duc de Manchester, désire une femme posée, sophistiquée, digne du titre de duchesse et qui surtout ne recherche pas l'inutile émotion qu'est l’amour.

Socialement maladroite, Miss Penelope Clayton n’est pas faite pour le mariage. Botaniste sérieuse, elle n'a aucune envie de se marier, et vit comme une contrainte le fait d'être forcée par son tuteur à participer à la saison mondaine pour se trouver un mari. Et il ne faut surtout pas qu’on apprenne qu'elle se fait passer pour un homme auprès de la communauté scientifique...

Alors que la famille de Drake amorce la transformation de Penelope, le duc se voit obligé d'introduire la jeune femme dans la société et de la présenter aux possibles candidats célibataires. Malgré les leçons de danse et les nouvelles toilettes, Penelope est à l'opposé même de la femme posée et sophistiquée, trébuchant d’un faux pas à un autre.


Pourquoi alors le duc trouve-t-il si difficile de lui résister ?




Mon avis :

2ème tome de la série "Les infortunes conjugales".

Le héros de ce roman est Drake duc de Manchester, le meilleur ami de Lord Coventry que nous avions découvert dans L'épouse insaisissable.
Récemment devenu duc, suite à la mort de son père, Drake doit subvenir aux besoins de ses soeurs et veiller à ce qu'elles fassent un bon mariage. Avec toutes ces nouvelles responsabilités il n'avait pas pris le temps de rechercher la duchesse parfaite.
En plus de ses soeurs, sa mère lui demande d'introduire une jeune femme dans la société londonienne. Maladroite, passionnée de botanique, Pénélope Clayton ne se sent pas à sa place au milieu de l'aristocratie londonienne et préfère retourner dans sa campagne étudier les plantes.

Une romance sympathique qui se lit facilement.
Certes nous connaissons tous la fin de l'histoire, mais les quelques rebondissements présents sont agréables à découvrir.

Une histoire qui conviendra aux amateurs du genre.


Bonne lecture !!!

mercredi 5 octobre 2016

L'administrateur provisoire

4ème de couv' :

Découvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Le récit tente d'éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu'à récemment, l’aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois familiale et historique bouleversante, s’appuyant sur des documents réels.


Mon avis :

Nous avions découverts Alexandre Seurat lors de la précédente Rentrée Littéraire avec son roman La maladroite, un roman fort sur la maltraitance.
Il revient avec un autre sujet fort : la spoliation des biens des familles juives lors de la Seconde Guerre Mondiale.
Alexandre Seurat nous transporte au coeur d'un secret de famille douloureux.
Le narrateur entreprend une enquête familiale afin de comprendre les agissements de son arrière grand-père Raoul.
Pour ce roman basé sur des faits réels, l'auteur s'appuie sur de vrais témoignages.

Une histoire qui ne vous laissera pas indifférent.

Bonne lecture !!

dimanche 2 octobre 2016

Le Sourire des femmes


4ème de couv' :

« L’année dernière, en novembre, un livre m’a sauvé la vie. Je sais que cela peut sembler invraisemblable et pourtant c’est exactement ce qui s’est passé, un jour qui ressemblait à tous les autres. Un jour où mon imbécile de cœur s’était brisé. »

Le hasard n’existe pas ! Aurélie, jeune propriétaire d’un restaurant parisien, en est convaincue depuis qu’un roman lui a redonné goût à la vie. À sa grande surprise, l’héroïne du livre lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Intriguée, elle tente d’entrer en contact avec l’auteur, un énigmatique collectionneur de voitures anciennes qui vit reclus dans son cottage. Qu’à cela ne tienne, elle est déterminée à faire sa connaissance, mais l’éditeur du romancier ne va pas lui faciliter la tâche. S’ensuit une série de rendez-vous manqués et de quiproquos délicieux.




Mon avis :

"Il avait soixante-huit ans, et je trouvais que c'était bien trop tôt. Mais les personnes qu'on aime meurent toujours trop tôt, quel que soit leur âge."
Aurélie traverse une mauvaise passe. Par un concours de circonstances elle achète le roman "Le Sourire des femmes". A sa grande surprise, le roman parle d'elle et de son restaurant à Paris.
Elle contacte la maison d'édition afin de rencontrer l'auteur.
André, lui, est éditeur dans une grande maison d'édition parisienne. Lorsqu'Aurélie lui demande de pouvoir rencontrer l'auteur, il accueille cette demande très froidement.

La force de ce roman est l'alternance de la narration entre Aurélie et André. Nicolas Barreau nous emmène dans de nombreux quiproquos assez jubilatoires.
C'est un roman léger et plein de charmes. On passe un excellent moment de lecture

Bref, une très belle comédie romantique qui se déroule dans le monde des livres.


Bonne lecture !!!




lundi 26 septembre 2016

L'épouse insaisissable -Les infortunes conjugales 1-

4ème de couv' :

Angleterre, 1812
Jason Cavendish, comte de Coventry, essaie discrètement de retrouver sa femme, qu'il a abandonnée dans son manoir à la campagne ; ce qu'il veut, c'est faire annuler cette union. Cependant, il ne se rappelle plus du tout à quoi ressemble la comtesse de Coventry puisqu'il était ivre mort lors de son mariage arrangé et qu'il ne l'a pas
revue depuis...
En revanche, la fascinante Lady Olivia a capturé toute son attention. Arrivée pour passer la saison à Londres, elle est consternée de découvrir… que son époux, Lord Coventry, ne la reconnaît pas. Loin d'elle l'idée d'avouer à ce sombre arrogant qu'elle est sa femme ! Elle décide plutôt de flirter avec lui le soir et de lui faire envoyer des montagnes de factures de couturière le jour…
L'enfer n'est rien comparé à une femme rejetée. Il est presque dommage que celle-ci trouve son mari aussi irrésistible…




Mon avis :

1er tome de la série "Les infortunes conjugales".

Un jeune aristocrate doit se marier avec une femme qu'il n'a jamais vu afin d'hériter du titre et du domaine laissé par son père.
Grand coureur de jupons, Jason Coventry est complètement ivre le jour de son mariage avec Olivia et s'enfuit le lendemain sans avoir vu à qui ressemblait Olivia.
Cette dernière se sent meurtrie et délaissée. Elle déteste ce mari qui n'en est pas un. Après quelques temps, elle décide de partir chez une amie à Londres. Là-bas, lors d'une soirée mondaine elle rencontre Jason, et s'aperçoit avec frayeur que ce dernier ne la reconnaît même pas. 
S'ensuit un jeu du chat et de la souris entre les deux.

Une bonne romance distrayante malgré quelques longueurs lors des descriptions des soirées mondaines.
Une lecture facile, rapide et plaisante.

Bonne lecture !!!

dimanche 25 septembre 2016

Dark Plagueis


4ème de couv' :

AN -67

"Est-ce que tu connais l'histoire tragique de Dark Plagueis le Sage ? Ce n'est pas le genre d'histoires que racontent les Jedi. C'est une légende Sith. Dark Plagueis était un Seigneur Noir des Sith tellement puissant et tellement sage qu'il pouvait utiliser la Force pour influer sur les midi-chloriens et créer la vie. En outre, sa connaissance du Côté Obscur était telle qu'il arrivait aussi à empêcher ceux dont l'existence lui importait de mourir."
Le Chancelier Suprême Palpatine
Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Dark Plagueis est l'un des Seigneurs Sith les plus brillants qui aient jamais existé : nul n'égale son talent à commander l'ultime pouvoir sur la vie et la mort. Dark Sidious, son Apprenti, étudie secrètement la voie des Sith tout en poursuivant publiquement son ascension au sein du gouvernement.
Plagueis et Sidious visent la domination galactique et l'éradication de l'Ordre Jedi. Mais peuvent-ils défier l'impitoyable tradition Sith ? Le désir de règne absolu de l'un et le rêve d'éternité de l'autre contiennent-ils le germe de leur destruction ?




Mon avis :

Roman qui fait parti de l'univers étendu de Star Wars. Celles et ceux qui ne s'intéressent pas à Star Wars, vous pouvez passer votre chemin.

Tout commence  lorsque Dark Plagueis tue son maitre Dark Tenebrous car ils n'avaient pas la même vision du pouvoir. Dark Plagueis recherche les moyens d'influencer sur les midi-chloriens afin de prolonger la vie. Stratège hors pair, il rencontre Palpatine sur Naboo et voit en lui un humain digne d'être formé au Côté Obscur...
Au fil du roman, on assiste aux rencontres entre les différents protagonistes de la prélogie Star Wars.
Trahison, corruption, machination, noirceur sont les ingrédients de cette accession au pouvoir.

J'ai adoré découvrir l'envers de l'histoire et connaître toutes les tractations menées par Palpatine pour accéder au pouvoir.

Pour tout fan de Star Wars c'est un livre à découvrir !!!


Bonne lecture !

samedi 24 septembre 2016

Les Fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper


4ème de couv' :

« Ses recherches l’avaient sorti de sa torpeur. Arthur n’allait pas se contenter d’en apprendre davantage sur Miriam : il avait aussi quelque chose à apprendre sur lui. Désormais, il ne pourrait plus se laisser pourrir dans son fauteuil à pleurer sa défunte épouse en attendant un coup de téléphone de ses enfants, avec pour seuls passe-temps l’arrosage d’une fougère et le programme télé. »

Comme tout Anglais qui se respecte, Arthur boit son thé à heure fixe. Mais depuis qu’il a perdu sa femme, rien ne va plus. Lorsqu’il consent enfin à tourner la page et à se séparer des affaires de sa défunte épouse, Arthur trouve un bracelet qu’il n’avait jamais vu auparavant. Les breloques suspendues à ce bijou constituent autant d’énigmes qui lui donnent envie de mener l’enquête. Que sait-il vraiment de celle qui a partagé sa vie pendant plus de quarante ans ? Ainsi commence un périple riche en rebondissements qui réserve à Arthur de surprenantes révélations.




Mon avis :

"L'espace d'une seconde, il envisagea de reprendre sa vieille routine, histoire de donner un sens à sa journée : il se prit même à regarder sa montre pour voir s'il n'était pas l'heure de se préparer des tartines. Oh, et puis merde ! se dit-il soudain. Il vivrait cette journée comme elle viendrait et verrait bien ce qu'elle aurait à lui offrir."

L'auteur nous emmène au coeur d'un voyage initiatique entrepris par un sexuagénaire.
Nous suivons Arthur dans son enquête sur le passé de sa femme dont il ignorait tout jusqu'à présent.
Une histoire très touchante, nous allons de découvertes en découvertes. C'est un voyage parsemé de rencontres, certaines plus bouleversantes que d'autres.
Un parcours épique qui laissera Arthur Pepper totalement métamorphosé.


"Certaines personnes vivent dans le présent sans jamais regarder en arrière. Pourquoi s'encombrer du passé, quand le présent nous rend heureux ?"

Un roman très agréable à lire que je vous invite vivement à découvrir.


Bonne lecture !!

mercredi 21 septembre 2016

Continuer

4ème de couv' :

Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu’à aujourd’hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter.
Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu’elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire.



Mon avis :

Tout débute lorsque Sibylle et son fils Samuel se font attaqués par une troupe de nomades en pleine steppe du Kirghizistan. Comment se sont-ils retrouvés là ?
Un événement dramatique est lié à ce voyage. Le fils se retrouve embarqué dans une descente aux enfers, sous les yeux impuissants de sa mère. Puis c'est le déclic, elle peut encore le sauver...

Laurent Mauvignier nous emmène dans un périple initiatique entre une mère et son fils pour réapprendre à vivre et à connaître l'autre. Au fil de l'histoire nous parcourons les steppes et la Nature orientale, nous rencontrons une culture différente. Un livre qui ouvre sur le monde.

Le titre est particulièrement bien choisi. "Continuer" à vivre, à découvrir, à s'émerveiller des petites choses de la vie. "Continuer",  afin que ces âmes écorchées continuent à survivre malgré tout.

Un très très beau roman.


Bonne lecture !!!

mardi 20 septembre 2016

The Cream of Clapton


The Cream of Clapton



Best of sorti en 1995

Si vous voulez découvrir Eric Clapton, 
c'est cet album qu'il faut écouter !

Il regroupe ses meilleures interprétations entre 1966 et 1987.
Vous y trouverez ses meilleures chansons en solo, et aussi avec les groupes Cream, Derek and the Dominos.
Vous pouvez écoutez Layla
un des plus grands succès d'Eric Clapton avec le groupe Derek and the Dominos,
 dans sa version intégrale


I Feel Free
 (Cream, 1966)



White room
(Cream 1969)



Wonderful Tonight (1977)
(version live pour cette vidéo)



Bonne écoute !!!


dimanche 18 septembre 2016

Les Souliers Rouges

Les Souliers Rouges

Conte musical de Fabrice Aboulker et Marc Lavoine 
sorti en septembre 2016



L'histoire

Un chorégraphe (Arthur H) pactise avec le Diable pour créer l’œuvre de sa vie et enfin retrouver le succès avec “Les Souliers rouges”. Mais ce ballet est maudit, la danseuse qui portera ces chaussons ne devra pas tomber amoureuse sous peine de mourir. Victor repère une jeune danseuse (Cœur de Pirate) qui rêve de gloire. Il devient son Pygmalion, le ballet connaît le succès, leur relation devient ambigüe. Mais entre-temps Isabelle tombe amoureuse d’un auteur (Marc Lavoine). Elle doit choisir entre la danse et l’amour, ce dilemme est infernal. Le chorégraphe regarde, impuissant, la malédiction prendre forme. Cette relation mènera la danseuse à sa perte…


Mon avis :

Un très beau conte musical

Un album avec de belles mélodies et douces, on ne se lasse pas de l'écouter.
Un côté très dramatique, mélancolique avec l'utilisation des cordes.
D'habitude je n'aime pas Coeur de Pirate, je n'accroche pas à son style de voix. 
Mais ici l'association de sa voix avec celles d'Arthur H et de Marc Lavoine est très harmonieuse.
Plus j'écoute cet album, plus je l'apprécie.

Un pari réussi pour Marc Lavoine



Vivre ou ne pas vivre



Un rêve d'opéra





Bonne écoute !!!

mercredi 14 septembre 2016

On regrettera plus tard


4ème de couv' :

Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

Avec la vitalité, l’émotion et la générosité qui ont fait l’immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l’existence et du cœur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.



Mon avis :

Voici une auteure que j'ai découvert il y a 2 ans avec Juste avant le bonheur, un roman que j'ai particulièrement bien aimé. Avec On regrettera plus tard, son dernier roman en date, je n'ai pas été déçue.

Un soir d'orage, Valentine, une jeune institutrice, héberge un homme et sa fille qui voyagent dans une roulotte. Très vite un lien se crée entre Valentine et la petite fille.
Au fil de l'histoire, nous découvrons ces âmes blessées par la vie, et nous nous attachons très vite aux personnages.
Un roman qui fait prendre conscience qu'il faut vivre dans l'instant présent.

Encore une fois, Agnès Ledig nous touche par sa plume et sa sensibilité.

Une jolie lecture qui fait du bien, à découvrir sans plus tarder !

Bonne lecture !!

jeudi 14 juillet 2016

En attendant Bojangles


4ème de couv' :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.



Mon avis :

Lorsque la nouvelle année commence, une nouvelle Rentrée Littéraire hivernale débute, avec de plus en plus de publications. Et parmi tous ces roman, on arrive encore à trouver des pépites. En attendant Bojangles fait parti de ces pépites.

Pour son premier roman Olivier Bourdeaut nous emmène dans une folie douce et amère. 
Il joue avec les mots et leurs significations avec une grande virtuosité. La langue française prend une autre tournure entre ses mains. 
L'intrigue est bien menée et l'histoire vue par le petit garçon est très touchante.

Extrêmement bien écrit, En attendant Bojangles nous réconcilie avec la Grande Littérature accessible à tous

Et je ne pouvais pas vous faire passer à côté de la chanson à l'origine de ce roman.


Bonne lecture !!!!



lundi 11 juillet 2016

La soeur de la tempête


4ème de couv' :

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Ally d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Ally, la deuxième soeur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu'une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d'héritage vont la mener au coeur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l'histoire intense d'une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets…
Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d'Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?



Mon avis :

Dans le 1er tome nous avions laissé Maia au Brésil.
La Soeur de la tempête, 2ème tome de la saga, nous emmène en Norvège sur les traces des origines de la 2ème soeur : Allie

Au début du roman, le lecteur assiste au même élément déclencheur : la mort de Pa Salt qui a six filles adoptives. Allie au moment des faits était en pleine mer pour une régate. Elle a deux passions : la voile et la musique. A la suite d'un deuxième événement douloureux, elle entame des recherches sur ses origines familiales. Elle part ainsi sur les traces de la jeune Anna, jeune fille de la campagne norvégienne à la voix sublime qui croisera la route du célèbre compositeur Edvard Grieg.

Le lecteur se laisse facilement embarquer dans le périple de cette jeune femme talentueuse. 
Lucinda Riley nous offre encore une très belle fresque romanesque, qui se déroule cette fois-ci dans le milieu musical.


Bonne lecture !!!!





Solveig's Song
Edvard Grieg



dimanche 10 juillet 2016

Les Maraudeurs

4ème de couv' :

Petite ville de Louisiane dévastée par l'ouragan Katrina, Jeanette survit tant bien que mal grâce à la pêche à la crevette. Mais cinq ans plus tard, la marée noire provoquée par la rupture d'une plateforme pétrolière vient polluer ses côtes, livrant les habitants au désespoir.
On y croise quelques personnages hauts en couleur ou parfois franchement inquiétants : Gus Lindquist, un pêcheur manchot esquinté par la vie, accro à l'alcool et aux antidouleurs, qui a gardé au coin de sa tête son rêve de gosse : retrouver le trésor du célèbre flibustier Jean Lafitte ; Hanson et Cosgrove, deux losers magnifiques, et Wes Trench, un adolescent en rupture avec son père ; les frères Toup, jumeaux psychopathes, qui accessoirement cultivent la meilleure marijuana du coin ; ou encore Brady Grimes, mandaté pour inciter les familles sinistrées à renoncer aux poursuites judiciaires en échange d'un chèque...
Mariant avec une virtuosité réjouissante noirceur, cynisme et humour corrosif, Tom Cooper réussit à rendre palpables la torpeur du bayou et le désrroi d'une communauté qui lutte tant bien que mal contre sa propre disparition.





Mon avis :

Pour son premier roman, Tom Cooper nous offre un roman noir percutant.
Avec une écriture forte et un ton très cynique, il nous raconte l'existence bouleversante des habitants du bayou après l'ouragan Katrina, qui ont été un peu oubliés après cette catastrophe.

Le lecteur s'attache à ces personnages hauts en couleur, tous écorchés par l'existence.
Notamment à Lindquist, un des personnages les plus forts du roman, qui est particulièrement meurtri par la vie.
Une sorte d'atmosphère d'injustice règne dans ce roman. Un sentiment de colère triste ne nous quitte pas pendant toute la lecture.
Des pointes d'aventure et de suspense parsèment le roman et tonifient l'intrigue.

Un roman noir à découvrir sans plus tarder.


Bonne lecture !!!!



mardi 10 mai 2016

Rouge écarlate


4ème de couv' :

Elle mange une fraise. Un délice ! N’aurait pas dû. Un piège tendu par une ordure. Salma, trentenaire canon et forte tête, s’en tire avec quelques côtes et le nez cassés. Un avertissement. Courir comme une dératée lui suffira-t-il à échapper au pire ? Joseph, son père, est assailli par une envie de flinguer le mec d’à côté et d’étrangler Rosy qui ne le fait plus bander. Pourrait être amené à changer de cible. Marcus, le fameux voisin, faux expert-comptable et vrai salaud, fait dans l’import-export de produits prohibés, un milieu difficile où l’on ne peut espérer vivre vieux. À ses côtés, la fameuse Rosy, maman dévouée, pas aimée comme elle devrait. Leur petit garçon s’appelle Angelo, mais personne n’a dit qu’avoir quelque chose d’un ange protégeait des balles. À chacun sa petite maison… Un matin, ça canarde à la chevrotine dans l’une, l’autre est ravagée par les flammes. Pour les rescapés, le début de la cavale…




Mon avis :


J'ai découvert Jacques Bablon avec son premier roman Trait bleu. J'avais aimé son écriture énergique et j'espérais beaucoup la retrouver dans Rouge Ecarlate.
Dans ce livre, il reprend quelques ingrédients qui avaient fait la qualité de son premier roman.

Nous prenons en pleine face cette foule de personnages, tous écorchés par la vie mais qui ne se laissent pas abattre par le destin.
L'élément déclencheur, assez atypique, de cette intrigue et la cavale de Salma pleine de rebondissements en font une histoire particulièrement originale.
Nous suivons les protagonistes qui vont de quiproquos en quiproquos engendrant, parfois, une conclusion fatale pour certains d'entre-eux.

Avec son écriture incisive, brutale et très énergique, Jacques Bablon nous offre encore un très bon polar noir.


Bonne lecture !!!





dimanche 8 mai 2016

Tu comprendras quand tu seras plus grande


4ème de couv' :

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.
           
C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur.




Mon avis :

Cela fait un moment que je suis Virginie Grimaldi sur son blog

J'ai beaucoup aimé son premier roman Le premier jour du reste de ma vie (qui vient juste de sortir en Livre de Poche) et j'attendais avec une certaine impatience son deuxième, et je n'ai pas été déçue.
Elle confirme son talent avec ce deuxième livre, et je pense qu'elle est bien partie pour s'installer durablement dans le paysage de la nouvelle littérature contemporaine.

Nous suivons avec délectation les pérégrinations de Julia au sein de cette maison de retraite installée sur la côte basque. 
Parsemé de nombreux petits moments savoureux, Tu comprendras quand tu seras plus grande est un roman drôle, tendre et émouvant. 
Je me suis tellement attachée aux personnages que je retardais la fin de ma lecture pour ne pas les quitter.
Enfin, mon coup de coeur pour cette histoire vient de cette fin originale et bouleversante (je n'avais rien vu venir) qui vous fait apprécier encore plus le roman.


Bref une histoire à découvrir absolument !!!!


Bonne lecture !!!

Les demoiselles de Rochefort


Les demoiselles de Rochefort



Film musical de Jacques Demy de 1966
avec une musique de Michel Legrand

qui réunit une pléiade d'acteurs

Catherine Deneuve , François Dorléac
Danielle Darrieux (la seule à ne pas être doublée pour les chansons)
Jacques Perrin
Gene Kelly
Michel Piccoly


L'histoire :

Solange et Delphine sont des jumelles d'une vingtaine d'années qui enseignent respectivement la musique et la danse à Rochefort. Élevées par leur mère, Yvonne Garnier, qui tient un café sur la place Colbert, elles n'ont jamais connu leur père et cherchent le grand amour. L'histoire commence par l'arrivée d'un groupe de forains, dirigé par Étienne et par son mécanicien Bill. Ils s'installent sur la place de Rochefort et tomberont sous le charme des jumelles après avoir été abandonnés par leurs danseuses et amantes.
Commence alors une série de chassés-croisés amoureux...



On connaît tous la Chanson des Jumelles
mais comme elle est très connue je vous propose d'écouter l'autre chanson du film où elles sont toutes les deux.

La chanson d'un jour d'été



Chanson de Maxence



Nous voyageons de ville en ville



Bonne écoute !!!





jeudi 21 avril 2016

La voix de la Terre Troisième Humanité tome 3


4ème de couv' :

7 joueurs, 7 visions du futur.
Le but ultime de chacun : s’imposer.
Et si un 8e joueur venait tout bouleverser ?
La terre n’a pas dit son dernier mot…



Mon avis :

Le dernier tome de la série Troisième Humanité.
Je le trouve moins bien que les précédents, pour moi il y a quelques longueurs mais l'intrigue reste efficace.

On retrouve David qui doit faire face à plusieurs problèmes dès le début du roman : sa rupture avec Aurore, l'arrivée d'un énorme astéroïde et la place des Micro Humains sur la planète.
L'astéroïde est détruit grâce aux Emachs au grand désarroi de Gaïa. Néanmoins beaucoup de questions se posent sur la survie de l'espèce humaine. Un mouvement anti-Emach commence à émerger et différentes alliances se font entre "les joueurs".

Bernard Werber garde la même structure que ses précédents tomes, avec toujours de nombreux rebondissements. Mais il met beaucoup plus en avant le personnage de La Terre.

Malgré quelques faiblesses narratives cela reste un plaisir de découvrir le grand final de cette série.


Bonne lecture !!!

lundi 18 avril 2016

La carapace de la tortue

4ème de couv' :

«Oui… je suis venue sur terre comme une tortue, encombrée d’une carapace. Qui rentre la tête quand le monde extérieur est trop douloureux.»

Clotilde cache ses complexes derrière d’amples vêtements. Après avoir tenté sa chance à Paris, cette jeune Bordelaise revient au pays grâce à sa grand-tante. Sous des dehors revêches, Thérèse a prévu pour sa petite-nièce un strict programme de remise en forme. Avec l’aide de tous les voisins qui ont au préalable passé un casting impitoyable, Clotilde devra sortir de sa réserve. Il y a Claudie qui aime raconter ses histoires de fesses, Sarah et Sophie, délaissées par leur mari et bien décidées à s’en accommoder, Élisabeth, la business woman meurtrie de ne pas voir grandir ses trois enfants… Chacun à sa façon va aider Clotilde à reprendre goût à la vie.
Une galerie de portraits attachante, l’histoire d’une renaissance racontée avec énergie et un humour parfois corrosif.




Mon avis :

Complexée depuis son enfance, Clotilde n'a plus le goût de vivre.
Elle revient alors chez sa tante Thérèse, à Bordeaux. 
La "Vilaine" l'accueille dans son immeuble chic bordelais où elle y fait la connaissance de toute une ribambelle de locataires, et notamment de Claudie, une superbe jeune femme qui deviendra très rapidement une amie sur laquelle elle peut compter.

Avec ce petit bijou littéraire, Marie-Laure Hubert Nasser nous emmène dans la vie trépidante de cet immeuble bordelais. Elle nous offre toute une vague d'émotions différentes avec tout un florilège de personnages très attachants qui vont, malgré eux, aider Clotilde à reprendre goût à la vie.

J'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Clotilde et ses compagnons.
Parfois ce roman m'a fait penser à L'élégance du hérisson. de Muriel Barbery.

Un très beau texte émouvant et attendrissant que je vous incite à découvrir.


Bonne lecture !!!


mercredi 13 avril 2016

Tout est sous contrôle

4ème de couv' :

Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu'à moitié, une fille de dix ans bien plus mature qu'elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l'appelle chaton. Et comble de tout, elle vient de perdre son job ! Elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques à la sécurité sociale, aux assurances et aux entreprises, de l'embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l'équipe de détectives à une condition : elle ne devra s'occuper que des affaires les plus simples, les planques ne nécessitant pas de filatures. Bien entendu Olympe n’est pas assez sage...
Côté coeur, ça balance entre Vincent Novak, son collègue aussi sexy que bourru, et Ben, son ami flic, ce qui n'est pas de tout repos non plus ! Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s'accumuler et que l'on cherche à l'éliminer à son tour ?




Mon avis :

J'ai découvert Sophie Henrionnet avec ses précédents romans Vous prendrez bien un dessert ? et Drôle de Karma !
Ce que j'aime bien dans ses romans, bien qu'ils soient tous différents, c'est le côté humoristique toujours bien maîtrisé dans la narration.
Contrairement à son précédent roman qui avait un humour assez cynique, Tout est sous contrôle est dans un humour plus simple (attention ce n'est pas péjoratif) et très efficace. 
C'est un bon roman qui mêle aventure, humour et romance. 
Le lecteur s'identifie facilement aux personnages. Le côté gaffeur d'Olympe est assez jubilatoire.


Bref une bonne comédie comme on aime les lire.


Bonne lecture !!!

mardi 12 avril 2016

Pretty Girls

4ème de couv' : 

Deux sœurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses sœurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu’elles nourrissent l’une pour l’autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille.  Deux événements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à se confronter : l’assassinat du mari de Claire, et la disparition d’une adolescente.
A tant d’années de distance, ces événements ont-ils un lien quelconque avec Julia ? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante...



Mon avis :

Tout commence lorsque Claire Scott se fait enlever son bracelet électronique. Elle fête ça avec son mari Paul dans un bar. En sortant du bar ils décident de se laisser aller à leurs pulsions sexuelles dans une ruelle. Là ils se font braquer et le voleur tire sur Paul qui décède à la suite de ses blessures.
Le jour de l'enterrement de Paul, Claire découvre la police et le FBI chez eux. La maison vient d'être cambriolée. Au même moment l'associé de Paul demande à Claire de lui transmettre un dossier sur lequel son mari travaillait. En cherchant ce fichier informatique, elle découvre autre chose sur l'ordinateur... Petit à petit elle découvre certains secrets de son mari. Les apparences sont parfois trompeuses...

Manipulation, secrets, tromperie, machination... Tous les ingrédients y sont pour faire de Pretty Girls un excellent thriller diabolique. Très sanglant par moment mais nécessaire pour exacerber la cruauté d'un des personnages.
De nombreux rebondissements nous laissent en haleine en permanence, pour notre plus grand plaisir.
Un dénouement final spectaculaire qui satisfera le lecteur.

Un très bon thriller qui ne vous laissera pas indifférent !!!


Bonne lecture !!!





lundi 28 mars 2016

Nouvelles chroniques de San Francisco

4ème de couv' :

Rien ne va plus au 28 Barbary Lane. Tandis que Mary Ann et Michael partent en croisière à Acapulco, Mona quitte San Francisco pour devenir réceptionniste dans un bordel de Winnemucca, tenu par une sexagénaire timbrée. Entre deux joins, Brian est quant à lui déterminé à percer les secrets de leur logeuse... Une odyssée déjantée et envoûtante sur la Californie des seventies.


Mon avis :

2ème tome des chroniques de San Francisco qui continue à nous faire découvrir le San Francisco des années 70.
On retrouve tout ce florilège de personnages qui ont fait le charme du premier tome.
La vie semble reprendre son cours après la disparition du détective qui avait élu domicile à la résidence de Barbary Lane.
Mary Ann et Michael partent en croisière au Mexique dans le but d'y faire des rencontres amoureuses.
Mona se sent perdue, mais elle fera une rencontre inattendue qui bouleversera sa vie.
Brian, notre éternel séducteur , s'entiche de la nouvelle voisine installée en face de la résidence familiale. Mais il est partagé par les sentiments qu'il commence à éprouver pour Mona.
Et Madame Madrigall doit gérer tout ce petit monde...

Roman choral aussi bien réussi que le premier avec toujours cette écriture mordante et sans fioriture qui en fait son succès.


Bonne lecture !!!!

vendredi 25 mars 2016

Trois amis en quête de sagesse

4ème de couv' :

Quelles sont nos aspirations les plus profondes ? Comment diminuer le mal-être ? Comment vivre avec les autres ? Comment développer notre capacité au bonheur et à l’altruisme ? Comment devenir plus libre ?...
Sur chaque thème, ils racontent leurs expériences, leurs efforts et les leçons apprises en chemin. Chaque fois, ils nous proposent des conseils. Leurs points de vue sont différents, mais ils se retrouvent toujours sur l’essentiel.
Un livre limpide et lumineux pour apprendre le métier de vivre.




Mon avis :

Un livre lumineux et optimiste avec de nombreux conseils et leçons de vie (sans pour autant être moralisateurs). Je trouve que les interventions d'Alexandre Jollien ont une consonance particulière.
Une bonne complémentarité entre les 3 auteurs. On ressent le plaisir qu'ils ont eu à débattre tous les trois dans cette maison de Dordogne.
Un ouvrage qui donne une belle vision de la vie et prodigue une philosophie de vie à suivre.

Je ne suis pas forcément adepte de ce genre d'ouvrages mais je pense que celui-ci est très différent par sa façon singulière d'aborder nos questionnements sur nos propres existences.
J'aime bien aussi l'idée, après l'avoir lu d'une traite une première fois, de feuilleter et piocher les conseils au gré de nos envies.

Un livre à avoir dans sa bibliothèque

Bonne lecture !!

jeudi 24 mars 2016

Scandaleuse Elisabeth

4ème de couv' :

Paris, 1778.
La ravissante Élisabeth d’Arsac attire à elle tous les regards. Cette jeune femme éprise de liberté refuse tous ses prétendants car elle veut préserver son indépendance et éviter les désagréments du mariage. Pourtant, elle ne résiste pas aux attraits d’une liaison clandestine avec le séduisant Américain qu’elle a rencontré au bal masqué. Cependant l’idylle tourne court lorsqu’il demande sa main. Élisabeth n’envisage pas une seule seconde de s’encombrer d’un mari, mais le destin en a peut-être décidé autrement…



Mon avis :

Une histoire à tendance érotique.
On s'attache au couple Elisabeth et Henry. Elle, elle est issue d'une famille noble française, lui est roturier américain en mission pour les indépendantistes américains.
Tout commence lorsqu' Elisabeth se rend à un bal masqué avec une amie et sans chaperon. Elle y rencontre Henry et tombe immédiatement sous le charme. Ils ne se connaissent pas mais sont tous deux bouleversés par cette rencontre.

J'ai eu ce titre offert avec l'achat de ma liseuse, je n'avais pas plus que ça l'intention de le lire, mais je me suis laissée prendre par l'intrigue.

Un bon roman lu rapidement.


Bonne lecture !!!


mercredi 23 mars 2016

Les vies multiples d'Amory Clay

4ème de couv' :

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.

Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photoreporters de guerre.

Sa soif d’expériences entraîne Amory vers d’autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu’elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons.

À travers le destin singulier et l’objectif téméraire d’une femme indépendante et généreuse, William Boyd nous promène au gré des événements les plus marquants de l’histoire contemporaine.

Une ode magnifique à la liberté des femmes !



Mon avis :

Biographie romancée d'Amory Clay, une des pionnières de la photographie au féminin.

Femme engagée, elle tente de faire sa place dans le milieu journalistique et photographique, univers exclusivement masculin au début du XXème siècle.

William Boyd nous emmène au coeur des événements marquants du siècle dernier par le biais d'Amory Clay. Son écriture percutante emporte tout de suite le lecteur dans l'histoire.
On suit la vie de la photographe avec passion, une vie faite de nombreux rebondissements.

Un roman rythmé, passionnant et très bien écrit.


Bonne lecture !!!

samedi 19 mars 2016

Live at Knebworth

Concert qui se déroula le 30 juin 1990 à Knebworth en Angleterre.



Concert organisé au profit de l'association Nordoff-Robbins Music Therapy Centre (cet organisme aide les enfants handicapés par la musique) et The Brit School for Performing Arts.

2 ans ont été nécessaire pour organiser cet énorme concert.
Il réunit quelques grands artistes et groupes du moment comme Dire Straits, Eric Clapton, Genesis, Elton John, Paul McCartney...


Sunshine  of Your Love
avec Eric Clapton, Dire Straits, Elton John



Money for Nothing
Dire Straits, Eric Clapton et Elton John



Turn it on again medley
Genesis



Bonne écoute !!!

lundi 14 mars 2016

Le Casse


4ème de couv' :

Après des années de traque et une arrestation éclatante, Kate O'Hare, agent spécial du FBI, pensait en avoir fini avec Nicolas Fox, le voleur le plus recherché au monde. Mais c'était sans compter sur l'ingéniosité de l'escroc qui parvient, une fois de plus, à s'en sortir en offrant tout simplement ses services au FBI !
Faire équipe avec ce prince du bluff, ce malfaiteur arrogant qui ne cesse de la narguer ? Pas de problème, s'ils ne s'entretuent pas avant ! Kate n'a aucune confiance en cet homme plus qu'énervant, mais terriblement charmant… Des hôtels de luxe de Palm Springs aux îles paradisiaques d'Indonésie infestées de pirates, leur première mission va les entraîner dans des aventures aussi rocambolesques que dangereuses.



Mon avis :


Un roman d'aventure, plein d'humour avec une pointe de romantisme.

Quand un agent du FBI et un escroc de haut vol sont obligés de faire équipe cela s'annonce très explosif.
Et c'est le cas !!!
Le tandem Kate O'Hare et Nick Fox fonctionne à merveille. Le sérieux de la première et la désinvolture du second rendent l'intrigue particulièrement plaisante.
J'aime bien le personnage de Kate : femme forte, qui n'a peur de rien et qui sait ce qu'elle veut.
J'ai apprécié aussi l'originalité des différentes arnaques menées par Nick Fox, cela m'a fait pensé aux films L'Arnaque et Ocean's Eleven. C'est un roman que je vois bien adapté en série TV.

L'écriture est efficace et apporte beaucoup de dynamisme au récit.

Une lecture légère et drôle à découvrir.


Bonne lecture !!!

vendredi 11 mars 2016

Leaving Amarillo


4ème de couv' :

Aussi loin que je m'en souvienne, je n'ai toujours vécu que pour deux choses : la musique et Gavin Garrison. La musique est l'exutoire de mes peines, Gavin, le reflet de mon âme.
Aujourd'hui, je vais devoir choisir : le festival pour lequel a été sélectionné notre groupe, Leaving Amarillo, peut lancer notre carrière, c'est notre chance de vivre notre rêve. Mais je ne sais pas si je suis capable de passer une semaine entière avec Gavin, de dormir chaque nuit dans la même chambre d'hôtel que lui, sans tout détruire. Parce que Gavin n'est pas seulement le batteur de notre groupe, il est aussi le meilleur ami de mon frère, celui qui a promis de ne jamais poser la main sur moi.
Il est le seul homme que je ne peux avoir et le seul que je veux.




Mon avis :

Sera publié en France chez &H fin avril 2016. 1er tome tome de la série Neon Dreams.

On trouve tous les ingrédients efficaces de la nouvelle mouvance littéraire : New Romance.
Dans ce roman l'intrigue se déroule dans le milieu musical.
La jeune héroïne est tiraillée entre l'amour qu'elle a pour son frère et l'attirance qu'elle ressent pour le meilleur ami de ce dernier.

Je ne suis pas vraiment adepte de ce genre littéraire, mais je me suis prise rapidement au jeu de suivre l'évolution de ce jeune groupe qui cherche à percer et à se faire remarquer des plus grands producteurs.

Un bon roman qui se lit rapidement et, qui plaira aux adeptes du genre.


Bonne lecture !!!

jeudi 10 mars 2016

Kenobi


4ème de couv'  :

AN 19

Les Sith règnent sur la galaxie. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu...

Sauf l'espoir. Et celui-ci grandit sur Tatooine – planète désertique, écrasée par la chaleur de deux soleils. Ici, tout le monde connaît le vieux Ben, mais personne ne sait vraiment qui est ce mystérieux ermite. Lorsque des fermiers sont attaqués par une bande de redoutables Hommes des Sables, le vieux Ben est obligé de sortir de sa retraite.

Car maîtriser la Force implique de lourdes responsabilités. Au risque de révéler son identité, le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi n'a pas d'autre choix que de mener un nouveau combat.




Mon avis :

Etant fan de la saga Star Wars j'aime bien lire des romans de l'univers étendu. En voici un vraiment intéressant.
L'histoire se déroule juste après le film Episode III La Revanche des Sith. 
Il retrace le début de l'exil d'Obi-Wan Kenobi sur la planète Tatooine afin de veiller sur Luke Skywalker. 
Sur cette planète désertique, il souhaite vivre en ermite pour ne pas se faire repérer par les espions de l'Empire. Il en profite également pour méditer et communiquer avec Qui Gon Jinn.
Même s'il a la volonté de ne pas se faire remarquer, il a l'art de se mettre dans des situations périlleuses.

On retrouve les ingrédients qui font le succès de la franchise. Le lecteur en apprend un peu plus sur la population hétéroclite de Tatooine.
Un bon roman SF qui s'inscrit parfaitement au sein de l'univers Star Wars.

Bonne lecture !!!

mercredi 9 mars 2016

Raisin et sentiments


4ème de couv' :

En cet été 2015, la canicule engourdit le Périgord, et la récolte s’annonce difficile pour les viticulteurs du bergeracois. Mais, davantage que l’état critique du vignoble, ce sont les récentes directives de l’Union européenne qui mettent en émoi toute la région. L’œnologue Benjamin Cooker est sollicité par la cave coopérative de Monbazillac pour tenter de faire face aux menaces de Bruxelles dont les technocrates prévoient d’interdire la chaptalisation des vins liquoreux.
Accompagné de Virgile Lanssien, son jeune assistant de retour au pays natal, ils vont bientôt être confrontés à un événement dramatique. Miko, le fils adoptif d’une des grandes familles de l’appellation, a été retrouvé égorgé sur une ancienne stèle de sacrifice.
Derrière cette mise en scène macabre, ils vont découvrir domaines convoités, pratiques occultes, soupçons dévastateurs, passions et rancœurs, comptabilités opaques…
Benjamin et Virgile traversent alors, malgré la douceur des liquoreux et des paysages, un terroir meurtri où le raisin est d’autant plus menacé que les sentiments sont frelatés.



Mon avis :

Vous connaissez la série Le sang de la vigne, diffusée sur France 3, incarnée par Pierre Arditi ?
Mais si, Benjamin Lebel, cet oenologue réputé qui parcourt les domaines viticoles les plus prestigieux accompagné de ses assistants, et qui se retrouve toujours mêlé, de près ou de loin, à un meurtre.
Et bien cette série est l'adaptation de romans policiers écrits par Jean-Pierre Alaux et Noël Balen dont voici le tout dernier de la série.
La narration se déroule dans la région où je vis, le bergeracois, donc j'y ai trouvé une consonance particulière.

Benjamin Cooker (parce que dans les romans il est d'origine anglaise, et il s'appelle Cooker) est sollicité par la cave coopérative de Monbazillac afin qu'il joue de son influence auprès des plus hautes sphères de l'Etat pour empêcher la mise en place d'une norme européenne, qui pourrait être désastreuse pour les vins liquoreux. Mais avec son assistant Virgile, ils vont être confrontés une fois de plus à une affaire plus macabre.

Les auteurs se sont bien documentés sur la région, ils alternent lieux et faits réels ( Monbazillac, le cas particulier du château de Bridoire, le restaurant étoilé La Tour des Vents, le golf des Vigiers et bien d'autres...) avec des endroits fictionnels (certains domaines viticoles).
Ils mettent aussi l'accent sur la volonté de la part de l'Union Européenne d'uniformiser certaines pratiques viticoles, au grand désarroi de Benjamin.

J'ai été emballé par cette intrigue et j'ai aimé qu'ils mettent en avant son assistant Virgile qui est originaire de la région, plus précisément de Lamothe-Montravel.
Mais j'ai trouvé que cela se terminait un peu trop vite à mon goût, j'aurai aimé rester un peu plus longtemps en compagnie des personnages.

La force de cette série est qu'elle s'adresse autant aux connaisseurs qu'aux non-initiés.

Bref un bon roman policier qui permet de découvrir d'une autre façon une partie du Périgord Pourpre.


Bonne lecture !!!

dimanche 6 mars 2016

1984


4ème de couv':

«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»



Mon avis :

Un grand classique de la littérature que j'ai redécouvert lors de mes dernières vacances en octobre dernier.

C'est un roman tellement réaliste. Il faut le remettre dans le contexte, il a été écrit en 1949, période où la Guerre Froide était vive et où la course au nucléaire était une priorité pour certains états.

1984 est un des premiers romans dans le genre de la dystopie. Roman d'anticipation très prémonitoire sous certains aspects, il met en avant nos peurs les plus profondes : la suppression de nos libertés, la trahison, la délation, la torture...
George Orwell dépeint un monde terrifiant et totalitaire. Une vision très pessimiste du monde.
Malgré quelques longueurs, ce roman n'a pas pris une ride et est toujours d'actualité. Il donne vraiment à réfléchir.

Un livre culte à lire au moins une fois dans sa vie.


Bonne lecture !!!

vendredi 4 mars 2016

Vivez mieux et plus longtemps


4ème de couv' :

« Je suis comme vous. J’aime m’affaler sur mon canapé et céder au confort d’une petite flemme. Remettre au lendemain la séance de sport prévue le jour même. Oui, je suis comme vous : je ne déteste pas les sucreries et adore boire un bon coup. Comme vous, je sais qu’il vaut mieux croquer dans un fruit qu’engloutir une tablette de chocolat. Mais, comme vous, je résiste difficilement à la tentation.
Pourtant, la santé est un capital qu’il convient de chérir en permanence pour qu’il ne se dilapide pas. En tout cas pas trop vite…
Alors que faire ? Rester vigilant tout en continuant à se faire plaisir. C’est à cela que doit servir ce livre. Rappelant quelques principes vertueux, il regorge de conseils pratiques pouvant être suivis immédiatement. Et cela, quel que soit votre âge. Car il n’y a pas d’âge pour se prendre en charge.
Pas d’âge pour se faire du bien ! »
M. C.




Mon avis :

Tout le monde connaît Michel Cymes, le fameux médecin qui présente le Magazine de la santé.
Il sort enfin un livre où il nous prodigue toute une palette de conseils avisés pour mieux prendre soin de notre corps.

On y apprend de nombreuses choses, cela passe par les "aliments bons pour la santé", les bonnes habitudes à adopter dans notre vie quotidienne, et divers conseils pour garder la forme.
Je fais une mention spéciale pour l'article sur les portions. Très instructif car, personnellement, je ne savais pas comment on faisait une portion équilibrée.

J'ai beaucoup aimé l'écriture simple et efficace de Michel Cymes. Pour mon plus grand plaisir j'ai retrouvé quelques touches d'humour qui font aussi son charme et qui permettent de dédramatiser des sujets plus graves.
C'est un livre pratique, dans le sens où, le lecteur peut piocher, au gré de ses envies, les informations qui l'intéresse. Vraiment très bien fait.

Bref un livre efficace et accessible à tout le monde et pour tous les âges.


Bonne lecture !!!

jeudi 3 mars 2016

Le Jardin au clair de lune

4ème de couv' :

Le jour où un étrange vieil homme lui offre un violon orné d'une rose qui aurait appartenu à sa famille, Lilly Kaiser voit sa vie basculer. Quelle énigme renferment l'instrument et la partition intitulée Le Jardin au clair de lune dissimulée à l'intérieur ?
De Berlin à Londres en passant par l'Italie, ses recherches vont mener Lilly jusqu'à Sumatra, une île d'Indonésie intense au riche passé colonial. Des plantations de canne à sucre aux concerts éblouissants, Lilly met ses pas dans ceux de deux violonistes virtuoses, Rose et Helen, qui ont enchanté les foules cent ans plus tôt. Elle est encore bien loin de se douter qu'en pénétrant dans le mystérieux et sublime jardin « au clair de lune », elle a rendez-vous avec sa propre histoire… et avec l'amour.




Mon avis :

Tout commence avec Lilly, propriétaire d'un magasin d'antiquités à  Berlin, qui se voit remettre par un inconnu un violon en lui disant qu'il lui appartient, sauf qu'elle n'a jamais fait de musique.
Elle entreprend d'aller à Londres pour voir Ellen sa meilleure amie, spécialiste des instruments de musique. Elle découvre que ce violon a appartenu à une virtuose très connue. Lilly décide alors de mener l'enquête sur l'histoire de ce violon.
Parallèlement, on suit la vie mondaine sur l'île de Sumatra au début du XXème siècle. Un soir la violoniste Rose Gallway donne un concert privé chez un couple très en vue sur l'île et sa vie bascule...

Corina Bomann mélange avec brio la passion de la musique et les portraits de ces 3 femmes.
On prend plaisir à voyager à travers le monde en même temps que ce violon et à découvrir son histoire.
J'ai beaucoup aimé l'idée de découvrir différentes intrigues mais toutes imbriquées entre elles.
Le Jardin au clair de lune est un roman captivant, avec un bon rebondissement final qui nous laisse un seul regret : que ce soit déjà terminé.

 Je vous recommande vivement ce livre si vous aimez les grandes sagas romantiques et je vous assure que vous allez passer un très bon moment de lecture.


Bonne lecture !!!

samedi 27 février 2016

Train Bleu Train Noir


4ème de couv' :

1943… 1993. À cinquante ans d’intervalle, deux trains quittent Marseille et font route vers le nord. 1993. Un train bleu, bouillonnant de cris, de rires et de chants, emmène un millier de supporters marseillais vers Munich où leur club sera sacré champion d’Europe.
1943. Un long train noir, pétrifié par la torpeur et l’angoisse, achemine plus de mille six cents habitants des vieux quartiers de Marseille au camp de Compiègne. Puis pour la plupart, ce sera ensuite Drancy et le camp d’extermination de Sobibor.
1943. Bert, Miche et Jo font partie du sinistre convoi et l’ombre du long train noir va les hanter toute leur vie.
1993. Bert, Miche et Jo sont à nouveau du voyage, mais le foot semble aujourd’hui assez loin de leurs préoccupations… Et ces trois P38 planqués dans le wagon font-ils vraiment partie de la panoplie du parfait supporter de l’OM ? Que cherchent-ils ? Derrière le mystère de ces trois honorables papys, surgissent les ombres du passé et une terrible interrogation qui plane sur les raisons de la destruction des vieux quartiers en 1943. Nettoyage des bas-fonds autour du Vieux-Port ou juteuse opération immobilière, l’histoire officielle a parfois bon dos !




Mon avis :

Roman percutant à mi-chemin entre le roman noir et le polar historique.

C'est une histoire de vengeance, quand les hommes n'étaient plus des hommes.
Avec son écriture incisive, Maurice Gouiran parvient à mélanger les moments bouleversants de l'Histoire et la gouaille typiquement marseillaise. 
Ce n'est pas un énième roman sur l'holocauste, c'est plus que ça. L'auteur aborde cette période très sombre de l'Histoire de façon originale. 
Des moments poignants, notamment lorsqu'il décrit les "voyages en train noir" en 1943 et, la détermination de la vengeance, jalonnent ce roman.
Une fin que je n'ai pas vu venir qui donne une autre saveur au livre. Tout au long de l'histoire on se demande jusqu'où peut aller une vengeance...

Une lecture qui ne laissera pas indifférent.


Bonne lecture !!!