jeudi 9 mars 2017

Le Livre des Baltimore


4ème de couv' :

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.

Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.

Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman.

Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?




Mon avis :

Il aura fallu attendre 3 ans avant de découvrir le nouveau roman de Joël Dicker, 3 ans c'est long...
Mais ça a valu le coup d'être patiente.

On retrouve avec plaisir Marcus Goldman, l'écrivain à succès de La Vérité sur l'Affaire Harry Québert
Dans Le Livre des Baltimore, le lecteur est transporté dans l'enfance et l'histoire familiale de Marcus.
Celui-ci est au coeur d'une tragédie familiale qui le changera à jamais.
J'aurai tellement voulu vous en raconter plus mais j'ai la crainte de trop en dévoiler, et ce serait dommage...
En lisant ce livre, différentes sensations m'ont parcouru : mélancolie, tristesse, joie, nostalgie des moments heureux.
Comme pour La Vérité sur l'Affaire Harry Québert, une fois le livre commencé, il est difficile de s'arrêter.
Joël Dicker a un style d'écriture très agréable à lire, il est vraiment doué pour lier les différents éléments narratifs entre eux et pour apporter de nombreux rebondissements qui donnent du rythme à l'histoire.

Bref vous l'aurez compris j'ai apprécié ce livre et je vous invite vivement à le découvrir.


Bonne lecture !!!



N.B : J'ai écrit cet article fin 2015 mais il n'avait jamais été publié.
          Depuis peu vous pouvez découvrir Le Livre des Baltimore en format poche

lundi 20 février 2017

Ne pleure pas


4ème de couv' : 

« C’est la première fois que je vois cette femme en ville et aussitôt, je sais que c’est elle. Celle que j’attendais. L’étrangère dont je rêve depuis si longtemps, celle qui doit venir un jour bousculer la monotonie de ma vie. »

Esther et Quinn partagent un appartement à Chicago. Quand Esther disparaît, Quinn s’aperçoit qu’elle ne sait rien de sa colocataire. Elle laisse derrière elle un désordre qui ne lui ressemble pas. Une lettre, en particulier sème le doute dans l’esprit de Quinn : « sainte Esther », comme elle la surnomme, n’est peut-être pas la personne qu’elle croit…

A 70 miles de là, dans un petit port sur la rive du lac Michigan, Alex Gallo mène une vie bien trop paisible à son goût. Jusqu’à ce qu’il rencontre une mystérieuse étrangère.

A mesure que Quinn accumule les indices inquiétants sur sa colocataire, Alex lui, s’attache à cette nouvelle venue charismatique et troublante.




Mon avis :

Tout commence par l'histoire de Quinn. Un matin en se réveillant elle s'aperçoit qu'Esther, sa colocataire, a disparu. Bien qu'étant sa meilleure amie, elle se rend compte qu'elle ne connaît rien sur elle. Quinn commence à mener son enquête...
Une intrigue alternée avec l'histoire d'Alex. Jeune homme qui a arrêté ses études pour s'occuper de son père chômeur et alcoolique, Alex travaille dans un café. Un matin une jeune inconnue entre dans ce café, il est complètement sous le charme et tente d'en savoir plus sur elle...

Les deux intrigues avancent tranquillement, puis elles s'entremêlent pour finir sur un dénouement final plein de surprises.
Mary Kubica nous offre un thriller très machiavélique, manipulateur et addictif.
Un roman à découvrir !


Bonne lecture !!!

mercredi 1 février 2017

Asia

Asia

 1er album éponyme du groupe Asia
sorti en 1982



Asia est un groupe de rock progressif formé en 1981.
Il regroupe plusieurs membres de plusieurs groupes de rock progressif de l'époque,
 comme Yes, King Crimson
Cet album est immédiatement un succès commercial 
transporté par le titre Heat of the moment

membres : 

Geoff Downes : claviériste
Steve Howes : guitariste
Carl Palmer : batteur
John Wetton : bassiste


quelques titres...


Heat of the moment



Only time will tell



Wildest Dreams




Bonne écoute !!!